Baromètre crowdfunding

Mazars et Financement Participatif France publient chaque année le baromètre du crowdfunding français. Un très résultat pour le secteur avec une croissance de 84% par rapport à 2020. Voici les infos que nous avons retenues.

Le montant global financé par toutes les plateformes de financement participatives approche les 1 900 millions d’euros. Une évolution très forte de notre secteur que l’on retrouve chez les Entreprêteurs, avec un montant total de financement en progression de 7,5 M€ en 2020 à 23 M€ en 2021.

Ces bons résultats s’expliquent par la démocratisation du crowdlending dans le parcours du financement de l’économie, mais aussi par le positionnement très partenarial des Entreprêteurs qui nous permet de proposer une vraie diversification patrimoniale à nos investisseurs.

Pour rappel voici les 6 produits que nous proposons aujourd’hui :

  • Dette privée sécurisée
  • Financement de projets immobiliers
  • Défiscalisation éthique et solidaire
  • Financement en actions
  • Financement de l’économie locale
  • Financement d’actifs écoresponsables

Vous pouvez consulter l’ensemble des résultats par typologie de titre financier dans le baromètre du crowdfunding téléchargeable ci-dessous. On retient que l’immobilier occupe une place important dans sur le marché global avec 61% du montant collecté, c’est également ce que l’on observe pour Les Entreprêteurs.
Malgré des montants plus important à collecter, l’investissement reste ouvert à tous entre 20 € et 100 € dans la plupart des projets et c’est un principe que nous souhaitons maintenir.

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur le baromètre téléchargeable en PDF ci-dessous.

Quelles vont être tendances pour 2022 :

  1. Poursuite de la hausse des collectes sur l’ensemble des modèles transactionnels
    (don, prêt, investissement) et des secteurs (immobilier, énergie renouvelable, économie
    sociale et solidaire, etc.).
  2. Renforcement de la dimension ESG et développement de la dimension « impact ».
  3. Last but not least, tant le sujet est important : poursuite de la structuration du secteur avec
    l’entrée en vigueur du règlement européen 2020/1503. Le renforcement de la gouvernance
    des plateformes, du dispositif de contrôle interne, la meilleure protection des épargnants
    et leur bonne information sont notamment au cœur de ce règlement.

Nous serons bien évidemment au rendez-vous, nous devrions être dans les premiers à se mettre en conformité avec la réglementation européenne !

Voir le baromètre 2020

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CATÉGORIE

Non classé