commerce organisé

Contexte pandémique oblige, le financement du commerce organisé * traverse une période singulière. Les banques continuent -évidemment !- à financer la création et le développement sous enseigne. Mais certains critères ont évolué, compte tenu du contexte : révision à la hausse du % d’apport, retraitement de l’impact Covid dans les comptes 2020, intégration de scénarios avec/sans confinement, avec/sans fermeture administrative dans les prévisionnels, …

Evolutions qui justifient -s’il en était encore besoin ?!- le recours aux spécialistes que sont les courtiers en financement professionnel (CrediPro / Access Crédits Pro, Prêt Pro / Belend, MonServicePRO, CREDITRELAX, …) pour se donner toutes les chances de finaliser le plan de financement dans les meilleurs délais.

Au-delà du financement récent de la reprise d’une agence Century 21, ce printemps aura été pour nous l’occasion de partager notre analyse du financement des enseignes du commerce organisé dans les media spécialisés.

Solidarité au sein des enseignes

Dans le Spécial Franchise n°5 du Figaro Entrepreneurs, nous avons eu l’occasion d’insister sur la dimension solidaire de notre solution de financement / animation entre membres d’un même réseau. En effet, la crise peut aussi révéler le meilleur et l’entraide se généralise au sein de certains réseaux ; les « plus anciens » soutenant financièrement ceux qui se lancent ou ceux qui traversent des difficultés conjoncturelles.

C’est comme une famille, il est logique de s’entraider

Jean-Pierre Barnier, Directeur Franchise chez Speedy

Nouvelles perspectives pour les reprises en commerce organisé

Dans le n° 30 de Franchise & Concepts, nous sommes revenus sur la gestion délicate de la reprise d’un franchisé, qu’il soit par exemple en fin de contrat non renouvelé ou qu’il quitte l’enseigne prématurément. L’enseigne se positionne alors pour ne pas laisser partir un emplacement de choix. Mais avec quelles solutions : le portage, couteux en fonds propres, la franchise participative, qui a pu s’avérer « piégeuse », …? Non, une solution 100% en dette, à des conditions « maison » en termes de taux / durée / amortissement ouvre de nouvelles perspectives ! L’enseigne mobilise ainsi son écosystème (membres du réseau, salariés, fournisseurs, tête de réseau elle-même, …) pour financer la reprise en créant de nouveaux liens entre membres.

Dernier avantage du système : le financement participatif [entre membres du réseau] sera utilisé pour financer plus de choses qu’une banque ne peut l’envisager

Jean-Marie Benoist, Journaliste à Franchise & Concepts

Financement innovant du commerce organisé

Enfin, nous avons eu l’occasion de nous entretenir avec Yves Sassi, fondateur du Club de la Franchise, qui avait sélectionné notre solution parmi celles « qui aident les enseignes à passer la crise » .

Lors d’une interview sur le mode « conversation privée », dont il a le secret, nous avons pu échanger sur l’innovation que représente -encore!- le participatif dans le financement du développement des enseignes du commerce organisé.


* notamment la franchise, représentée par la FFF, et le commerce associé, représenté par la FCA

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CATÉGORIE

Non classé