Bilan GENEANET

Nous avons mis en ligne en février dernier une double collecte pour TRUDAINE PARTICIPATIONS, filiale 100% détenue par GENEANET, le leader français de la généalogie. Il s’agissait de la plus grande collecte jamais lancée sur la plateforme Les Entreprêteurs : 8M€ sous forme d’obligations + 1M€ sous forme de prêt. Un gros challenge pour un projet atypique : nous revenons sur les résultats de ces collectes.

Bilan des deux collectes GENEANET

Deux collectes ont été mises en ligne successivement le 25 et le 26 janvier derniers, avec des conditions de rendement identiques pour les investisseurs.

Un premier projet a été lancé sous la forme d’obligations avec le plafond réglementaire de 8 000 000 €. 345 investisseurs se sont positionnés sur cette collecte pour un montant total de 740 000 €, soit un montant investi moyen de 2 144 €.

Un second projet a été lancé cette fois-ci sous la forme d’un prêt avec le plafond réglementaire de 1 000 000 €. 913 investisseurs se sont positionnés sur cette collecte pour un montant total de 504 900 €, soit un montant investi moyen de 553 €.

Cette différence entre les montants investis moyens des deux collectes s’explique facilement : les collectes sous la forme de prêt sont uniquement ouvertes aux particuliers avec un investissement maximum de 2 000 € par personne, alors que les collectes sous la forme d’obligations sont ouvertes aux personnes physiques et aux personnes morales, sans limitation de montant.

Les deux projets ont permis de collecter 1 244 900 € auprès de 1 258 investisseurs. Ce résultat est un véritable succès, car les conditions de rémunération proposées étaient nettement inférieures à la moyenne des offres en financement participatif.

Nous tirons deux enseignements de ce résultat :

  • la communauté des contributeurs GENEANET, passionnés de généalogie, s’est fortement mobilisée pour défendre le projet de développement du porteur de projet
  • cette communauté a retrouvé dans le financement participatif la dimension collaborative, qui est à l’origine du succès de GENEANET

Autre particularité de ces collectes : nous avons fait le choix d’afficher le plafond maximum réglementaire pour les deux collectes, à savoir 8 000 000 € pour la collecte en obligations (CIP) et 1 000 000 € pour la collecte en prêt (IFP) ; cette option étant rendue possible par les excellents indicateurs de gestion de cette entreprise et par l’objet du financement (croissance externe). Ce choix a pu perturber nos investisseurs déjà inscrits sur la plateforme, mais nous avions pris soin de préciser dans la partie du descriptif de l’offre, accessible au plus grand nombre, que la somme collectée par la plateforme ne couvrirait qu’une partie du plan de financement ; la mobilisation d’investisseurs institutionnels, des crédits bancaires et une augmentation de capital de la société étant également prévus.

Mobilisation et capacité d’adaptation

La mobilisation de notre équipe a été totale, notamment pour accompagner ces nombreux néophytes en crowd et valider leurs KYC dans un délai très court. Il a fallu énormément de pédagogie pour expliquer les contraintes réglementaires de notre activité, notamment l’utilité du questionnaire de connaissance client ; une étape souvent jugée « trop intrusive », mais néanmoins obligatoire pour que l’investissement puisse être effectif.

Nous avons rapidement pris les décisions suivantes :

  • améliorer la pédagogie des parcours d’inscription/souscription en continu, en fonction des différents retours d’expérience
  • accompagner les investisseurs via un support téléphonique au cas par cas
  • mettre en place une collecte en prêt, en complément de la collecte en obligations, pour que les investisseurs puissent bénéficier d’un parcours d’investissement simplifié
  • étendre la collecte jusqu’au 22 février (cf option prise initialement) pour laisser le temps à ces nouveaux investisseurs de comprendre le financement participatif, de s’inscrire et de participer

Forts de ce retour d’expérience, nous avons considérablement augmenté l’effort de pédagogie tout en restant particulièrement vigilants sur le respect de la réglementation. Nous sommes ainsi prêts à gérer de nouvelles collectes à forts enjeux !

Revue de presse de GENEANET

Joindre la conversation 2 commentaires

  1. Je fais partie des 913 investisseurs qui ont choisis le prêt. J’ai déjà utilisé le crowdfunding mais pour des projets tout autres plutôt dans le souhait d’aider des PME industriels de ma région d’origine, la lorraine, et avec un soucis d’amélioration de l’environnement. Utilisateur de genéanet j’ai prêté une petite somme plutôt par soldarité face aux géants commerciaux US dans ce domaine en espérant voir aboutir leur projet.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CATÉGORIE

Non classé