Conçu pour les personnes fragiles et exclues du circuit bancaire classique, le micro crédit offre une alternative de choix pour se reconstruire.

 

Le micro-crédit, mais qu’est-ce que c’est exactement ?

Venu tout droit du Bangladesh, où il a été créé à la fin des années 70, le micro crédit permet aux personnes nécessiteuses, et ne remplissant souvent pas les critères pour l’obtention d’un crédit classique, d’accéder à une formule de financement à des conditions très avantageuses.

 

Un micro crédit pour entreprendre

Dans les pays en voie de développement, le micro crédit permet surtout d’aider les populations les plus démunies à sortir de la précarité, grâce à des petites sommes prêtées le plus souvent sur 36 mois, à un taux d’intérêt avoisinant généralement les 4 %. Mais, de plus en plus de pays développés, comme la France, voient ce type de financement se développer, notamment avec le spécialiste Finfrog. En effet, de plus en plus de personnes ont recours à ce financement pour se sortir d’une difficulté ou créer leur micro-entreprise.

 

Un levier de développement stratégique

Le micro crédit est un outil efficace et éprouvé de lutte contre la pauvreté. En effet, exclus du système bancaire, ses bénéficiaires profitent souvent de ce dernier pour créer une activité rémunératrice, comme en Afrique où des coopératives de femmes se créent pour développer des activités artisanales et le commerce équitable. Pour ces petits emprunteurs, le microcrédit représente donc une formidable opportunité de se sortir de la misère et de retrouver une certaine dignité en donnant vie à un projet créateur de valeur. Quant aux états, cette formule de recours à l’emprunt pour de faibles sommes, comprises entre 2000 et 5000 euros, est une alternative de choix, voire la solution ultime pour favoriser la réinsertion des populations.

 

Les différentes formules de micro crédits

Le micro crédit se décline en différentes formules.

 

Le micro crédit personnel

C’est une formule de prêt dédiée aux plus démunis pour le financement d’un microprojet ou des besoins particuliers : logement, formation ou retour à l’emploi. L’objectif principal est la réinsertion. Il est donc particulièrement adapté aux besoins des micro-entrepreneurs.

Découvrez le monde de la micro-entreprise avec Entreprise-et-compagnie.fr.

 

Le micro crédit professionnel

C’est une formule de prêt dédiée à des personnes en difficulté portant un microprojet groupé, comme une coopérative. Elle n’exige pas de garanties, mais suppose la solidarité entre les bénéficiaires.

Quelle que soit la formule retenue, le suivi personnalisé du demandeur est assuré par une association d’insertion qui veille à la réussite du projet initié.

 

Comment s’obtient un micro crédit ?

Comme souvent, lorsqu’il s’agit d’aider à la réinsertion des populations fragiles, ce sont les associations qui sont en première ligne sur ce sujet et prennent en charge l’octroi ou non du micro crédit. Ainsi, en France, toutes les grandes associations caritatives ont développé des formules de micro crédit : la Croix-Rouge, les Restos du Cœur, le Secours Catholique, la Fédération Nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion Sociale. Il existe également certains organismes bancaires qui travaillent en collaboration avec des organisations financières pour accorder un micro crédit aux personnes avec de grandes difficultés économiques, à l’instar de Finfrog.

Pour connaître en détail ces organismes, il est conseillé de se rapprocher de la Caisse des Dépôts et Consignations, organisme d’État, qui prend en charge la gestion du fonds de garantie participant au succès du microcrédit.

 

Pièces généralement demandées pour la constitution d’un dossier de micro crédit

En France, les organismes demandent généralement les pièces suivantes pour instruire un dossier de demande de micro crédit :

  • devis du projet à financer ;
  • justificatifs de ressources ;
  • 3 derniers bulletins de salaire, de pension ou d’invalidité ou d’attestations de Pôle emploi et les relevés de compte ;
  • dernier avis d’imposition et dernier avis des prestations de la CAF ;
  • dernière quittance de loyer ;
  • contrats de prêts en cours ;
  • justificatifs des charges.

Généralement, les demandes reçoivent un avis favorable, particulièrement si elles sont en réelle adéquation avec les besoins.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

Non classé